septembre-octobre

29 septembre au 28 octobre

Yves Carreau

 

ARCHIVES DES IMPRESSIONS MÉLANCOLIQUES / Fragments d’une collection

 

Alternant les pratiques du dessin, de la peinture et de la gravure, Yves Carreau a consacré sa vie à l’exploration de l’expression graphique et picturale.

Depuis le décès de l’artiste en novembre 2014, les acteurs de La Cage de l’Ombre Forte sont les gardiens de son œuvre. Ils souhaitent la faire vivre en menant un travail d’exploration dans le fonds d’archives conservé dans son ancien atelier, découvrant des aspects méconnus, exhumant des productions secrètes, trouvant une logique certaine dans les différentes manifestations de sa quête incessante.

Étudier une telle œuvre conduit à sonder le passé, à s’interroger sur les interactions entre les différentes expériences, à découvrir les principales influences et bien sûr à repenser le tissage entre pratique artistique et biographie.

Entre 1976 et 1984, Yves Carreau et Alexandre Baumgartner (graphiste) travaillaient ensemble à l’IAV (Institut d’Arts Visuels d’Orléans) où ils étaient tous deux professeurs. Leur complicité était connue. Considérer les œuvres de cette époque sous cet angle révèle combien leurs échanges eurent un impact sur les recherches qu’Yves Carreau menait alors.

Présenter une sélection de travaux d’Yves Carreau à La Grange du Boissieu n’est donc pas anodin.

Lorsque La Cage de l’Ombre Forte organise les expositions des œuvres d’Yves Carreau, c’est toujours pour approfondir la compréhension des multiples aspects de cette aventure polymorphe. Pour cette présentation, il s’agira de suggérer, entre autres, l’importance de la découverte du graphisme helvétique dans la progression des recherches formelles de l’artiste.

 

La Cage de l’Ombre Forte / Décembre 2017